Être à l’aise à l’oral et dans toutes ses prises de parole. Le rêve ! Me croiriez-vous si je vous disais que c’est tout à fait possible ? Et bien je vous le dis.

Sans plus tarder, je vous livre 5 astuces, assez originales, dont certaines sont extraites de mon livre SILENCE. ou l’art de prendre la parole avec aisance et éloquence en toutes circonstances. Que vous les appliquiez toutes ou juste quelques unes, elles ont de quoi vous faire faire un bond en avant dans votre rapport à la prise de parole. C’est parti !

  1. Connaissez et appliquez une technique oratoire pour être à l’aise à l’oral

Que faites-vous de vos mains lorsque vous parlez ? Comment gérer tous ces regards qui vous observent ? Comment vous tenir ? Faut-il se déplacer ou rester ancré ? Comment bien porter votre voix ? Faut-il parler avec des notes ou sans note ? Apprendre par cœur ou uniquement des mots clés ? L’objectif d’une technique oratoire est de vous fournir des réponses simples à toutes ces questions pour vous concentrer sur le plus important : le message.

La connaître est une chose, savoir l’appliquer en est une autre ! Chez Silence. on vous propose une technique oratoire simple, basée sur les trois piliers physiques du corps et sur l’appropriation de structures adaptées à vos prises de parole.

https://www.youtube.com/watch?v=TIj-HRXNQ78&t=1s

 

Sachez qu’il existe maintes et maintes techniques oratoires et que chaque école revendique les bienfaits de la sienne. Là dessus, pas de panique ! A partir du moment où vous en maîtrisez une, tout va bien ! De nombreux articles SILENCE. évoquent notre technique oratoire. Pour l’acquérir, vous pouvez tout aussi bien suivre des cours de prise de parole ou vous entraîner à prendre la parole en public au quotidien !

 

  1. Être à l’aise à l’oral : savoir se parler et se rassurer avant de commencer puis se détendre une fois que vous parlez

Connaissez-vous la restructuration mentale ? Cette technique de conditionnement mental est redoutablement efficace pour modifier en profondeur votre approche de la prise de parole. C’est en modifiant leur structuration mentale que des personnes timides gagnent confiance en elles, et de la même façon qu’une personne sûre d’elle perd confiance en ses compétences.

 

Un bon travail de restructuration mental avec un professionnel peut vous aider à être à l’aise à l’oral. Un exemple : si vous souhaitez diminuer la peur du regard des autres lors de vos prises de parole en public, vous pouvez vous rappeler de l’idée suivante : vous n’êtes pas regardé, c’est vous qui regardez votre public.

 

En vérité, vous le regardez autant qu’il vous regarde, mais grâce à la restructuration mentale vous allez pouvoir mettre votre attention sur le regard que vous donnez, plutôt que sur celui que l’on vous donne. Vous vous départez de l’effet de projecteur, responsable de cette fâcheuse impression d’être le centre de l’attention lors d’une prise de parole en public.

Si ça vous intéresse, j’en parle dans le podcast Ambitions 😉

https://www.youtube.com/watch?v=rJXLyhWbqkU&t=418s
  1. Exprimez ce que vous ressentez et vous serez à l’aise à l’oral

Je vous arrête tout de suite : j’ai conscience que cette idée peut en rebuter plus d’un ! Et si votre cas, laissez-moi vous dire que la solution réside alors sûrement dans ce point numéro 3. La stratégie inconsciente adoptée par beaucoup de personnes qui cherchent à être à l’aise mais qui n’y parviennent pas tout à fait est de dissimuler le malaise.

 

Au fond, si on ne voit pas que je suis mal à l’aise, suis-je vraiment mal à l’aise aux yeux des autres ? Cette stratégie du maquillage a quelque chose d’attirant et pour être honnête, elle marche. Mais combien de temps ? Et à quel prix ? Combien d’évitements et d’excuses sont nécessaires ! Je vous propose d’exprimer de façon non impudique ce que vous ressentez pour vous en libérer.

 

Vous êtes stressé lorsque vous commencez une prise de parole ? Entraînez-vous à le dire. “Ce n’est jamais évident de commencer à s’exprimer devant un public si attentif”. En faisant cela, vous conviendrez tacitement que ce que vous ressentez a sa place dans votre discours, et vous chercherez moins à le cacher. En outre, comme vous l’aurez exprimée verbalement, l’émotion aura moins besoin de s’exprimer non-verbalement. De fait, vous serez bien plus à l’aise !

 

J’ai conscience que cela peut paraître incommensurable pour certains, et pourtant c’est souvent pour ces mêmes personnes que cette technique est la panacée.

Sinon, j’explique aussi cette astuce en vidéo 😉

https://www.youtube.com/watch?v=Jms_YgR8h2Q
  1. Être à l’aise à l’oral c’est être la plus forte des gazelles blessées

Imaginez que vous êtes une gazelle dans un territoire chaud et sec. Vous ouvrez le pas de votre troupeau quand soudain, vous vous blessez grièvement la pâte en glissant sur votre chemin. Un malheur n’arrivant jamais seul, vous vous retrouvez nez à nez avec une meute de lions. Oui, on connaît des jours meilleurs…

 

Votre réflexe de survie est le suivant : cachez les traces de blessure pour ne pas attirer les lions. Vous survivez. Ouf ! Peu de temps plus tard, vous vous retrouvez face à un groupe de vétérinaires. Votre réflexe de survie : montrer votre blessure pour attirer les soignants. J’aimerais vous poser cette question (tout en ayant une idée de la réponse). Si vous êtes cette gazelle blessée par le stress au moment de prendre la parole en public, considérez vous que vous vous adressez à des lions ou à des vétérinaires ?

 

Si vous lisez ces lignes, il est possible qu’au moins inconsciemment, vous pensiez vous adresser à des lions. Il serait long d’expliquer les processus à mettre en place, mais il est indispensable de chercher en quoi votre public est plus composé de vétérinaires que de lions. C’est quasiment toujours le cas à quelques exceptions près. Si les lions vous ennuient, rappelez-vous de ceci. Il y a plus fort que le lion dans la savane.

 

Qui ça ? La gazelle blessée qui n’a pas besoin de cacher sa blessure. Elle a la force de ne pas avoir à jouer un rôle, et contrairement au lion, elle n’a plus besoin d’obéir à ses instincts. Elle a la force de la liberté.

Et pour changer, je vous en parle en vidéo !!

https://www.youtube.com/watch?v=bszmIBZIovc&t=5s
  1. Maîtrisez le cadre et soyez enfin à l’aise à l’oral !

Cette dernière idée fait partie de mon second livre à paraître en 2022. Pour simplifier, chacun de nous choisissons un cadre pour prendre la parole en public. Ce cadre répond à des règles et influence la personnalité que nous montrons à notre public. Il en existe 4 :

-le surcadrage : cadre où vous respectez scrupuleusement les règles de la prise de parole et de la technique oratoire.

-le cadrage : cadre où vous respectez les règles de la prise de parole et de la technique oratoire. Si le surcadrage correspond à un respect parfait des règles, le cadrage correspond à une très bonne application de celles-ci.

-le décadrage : cadre où vous vous permettez d’être plus léger, voire dans l’humour. Bref, de moins respecter les règles en jeu.

-le sous-cadrage : cadre où vous faites uniquement ce que vous voulez.

Être à l’aise à l’oral c’est pouvoir choisir, au moment où vous vous exprimez le cadre dans lequel vous allez parler. Parfois, certaines personnes sont bloquées en décadrage, et n’assument pas un cadre plus sérieux (sur-cadrage), d’autres sont bloquées en surcadrage et n’arrivent plus à gérer le stress associé à ce cadre.

Plus que des astuces, voici donc cinq stratégies pour être à l’aise à l’oral voire dans toutes vos interactions du quotidien. Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter sur le site SILENCE. et on vous répond avec un très grand plaisir !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORMATIONS PARTICULIERS

FORMATIONS ENTREPRISES

BESOIN DE RENSEIGNEMENTS ?

Une technique de gestion du stress dans vos prises de parole : la restructuration mentale 

Aujourd’hui je vais rentrer dans votre esprit.  Cette technique de gestion du stress va, en plus de vous aider à gérer le stress, changer en profondeur vos croyances (peut-être un petit peu votre personne) et changer totalement votre approche de l'exercice de la prise...

Gérer le stress lors de la prise de parole : la méthode de l’enjeu déplacé

J’aimerais aborder un nouvel outil puissant pour gérer le stress lors de la prise de parole en public. Rappelez vous du délicat moment du tour de table. Stressant, n'est-ce pas ? Quoi dire ? Comment le dire ? Combien de temps ? Vais-je réussir à le dire clairement ? ...

Maitriser la respiration dans la prise de Parole : la technique Respirelax+

J’aimerais vous parler d’une application fondamentale pour travailler la respiration dans la prise de parole : RespiRelax+. Et avant d'aborder en profondeur cette application, je souhaiterais vous poser une question cruciale : Avez-vous conscience de l’état de votre...

Dire adieu au stress lors de la prise de parole

1. Comprendre le stress lors de la prise de parole   C'est l'objectif de beaucoup d'entre nous. Quand on est sur le point de prendre la parole en public, on a tous ce stress qui peut parfois nous dépasser.  On en oublie alors que le stress lors de la prise de...

Maitrisez-vous les silences oratoires ?

Le silence, c'est un peu l'alpha et l'oméga du parcours des personnes qui doivent prendre la parole en public. Quand j'étais timide, je détestais le silence. J'en avais peur. Peur qu'il me prenne une fois de plus en otage. Impossible de donner mon avis, impossible de...

Participez à notre Grande Enquête et tentez de gagner le livre SILENCE.

75%. D'après de nombreuses études, 3/4 des personnes qui lisent ce post ont peur de prendre la parole en public (Brain Research Institute, Université Chapman aux Etats-Unis, AnxietyUK avancent ce même résultat...) Pour être honnête, ce chiffre m'a toujours dérangé. 🤔...

Vous souvenez-vous de votre première fois ?

Vous vous souvenez de ce moment où on vous a demandé de venir au tableau devant tout le monde ? Ce moment de malaise plus ou moins perceptible, qu’on a chacun essayé de gérer comme on a pu. Parfois en s’appuyant comme un forcené sur nos connaissances, parfois en...

J’ai eu le trac lors de ma dernière conférence 🤔

J’avais pas mal de trac le 5 avril dernier, quelques minutes avant de commencer cette conférence 🤔 Moi qui pensais avoir l’habitude ! Je crois que c’est toujours particulier de s’exprimer du même endroit que celui duquel on a entendu tant et tant de professeurs...

Valérie Pécresse : ou le modèle de l’éloquence du naufrage ?

La communication non verbale de Valérie Pécresse dans le cadre de sa campagne aux élections présidentielles est parlante ! Le 13 février dernier avait lieu le premier meeting de la candidate du partie des Républicains. Pourtant force est de constater que la prise de...

Vocabulaire : un problème familier ?

https://www.youtube.com/watch?v=D-vSPnBF9h8&t=1s Énormément de clients me disent souvent lors de nos premières séances, "C'est compliqué pour moi de trouver les bon mots". C'est pourquoi j'aimerais vous dire ceci, quand on a un peu de mal avec la prise de parole...